On dit toujours, on ne naît pas maman, on le devient. Et si je suis d’accord avec cet adage, moi j’aime me dire que je suis née Maman ce 3 mai 2009, ce fameux dimanche matin où je t’ai donné naissance.

Une naissance c’est un sacré bouleversement, tout change dans ta vie, dans ton corps et dans ta tête. De couple, tu deviens famille, ton corps porte forcément les stigmates de la grossesse (en plus ou moins selon que tu aies de la chance^^) et puis pour ma part ta naissance m’a fait grandir et m’a appris à m’imposer dans mes choix. D’un caractère assez effacé, je suis devenue plus sûre de moi et de ce que je voulais (ou pas) pour toi. Il a d’ailleurs fallu un peu du temps à papa pour se faire à cette nouvelle facette de ma personnalité.

Etre maman c’est la plus jolie chose dont on puisse rêver. On t’a attendu si longtemps, toi et notre nouvelle vie à trois.

Copyright MaBlogAttitude

Mais attend, je ne fais l’impasse sur aucun des revers de la médaille. Tu as su nous émerveiller mais tu as aussi drôlement su jouer avec nos pieds^^. Parce qu'être parent, c’est un rôle parfois bien fatiguant...

D’abord les premiers mois quand tu enchaînes les nuits sans sommeil et les journées de boulot. Je dois avouer qu’on a eu pas mal de chance au niveau des nuits avec toi, bébé tu étais déjà ultra régulière et dormais par phase de 4 heures. A 10 semaines tu faisais déjà tes nuits. Nous on a plutôt galèré avec les visites de médecins, kiné et ostéo qui s’enchaînaient 3 fois par semaine ou plus pour soigner le vilain et sévère torticolis congénital qui s’est invité dès ta naissance et jusqu’à tes 18 mois. Tu as été super courageuse pour subir toutes ces séances kiné d’étirements.

Puis est arrivé le sacré « Terrible Two ».  Celui dont on ne savait pas grand-chose parce que tu étais jusque-là une petite fille modèle, mon bébé bonheur comme je me plaisais à te surnommer. Un terrible two auquel on n’était pas du tout préparé et qu’on s’est pris en pleine poire sans comprendre ce qui nous arrivait. Vers tes 20 mois, tu a commencé doucement à nous dévoiler ton caractère  à force de chouineries, caprices et pleurs. Je me suis dis, courage ça va passer… Sauf que le « Terrible Two » ne se limite malheureusement pas à l’année des 2 ans mais il joue souvent les prolongations jusque 4 ou 5 ans ! Et là, il y a des moment où j’ai craaaaaaqué ! Où tous mes beaux principes de maman compréhensive, qui privilégie l’écoute et la parole tombaient régulièrement à l’eau...

Malgré cela, c’était une période merveilleuse parce qu’entre toutes ces crises qui aident les enfants à se construire et à se mettre des limites, je t’ai vu évoluer, sortir de l’âge bébé et te transformer en une jolie petite fille curieuse de tout, au sourire généreux, ouverte aux autres, avide d’apprendre et de comprendre. 

Aujourd'hui tu as huit ans et j'aime la petite fille tout en nuance et contraste que tu es devenue, tour à tour timide et frondeuse, indépendante et câline, ultra souriante et chouineuse. J'aime ton côté clown, à l'écoute des autres et ton sens aigu de la justice. J'aime ta capacité à te concentrer et oublier le reste oui oui même si parfois ça me rend folle ! J'aime ton côté obstiné voire buté qui te permet sans cesse d'avancer.

Aujourd'hui et plus que jamais je suis fière d'avancer avec toi, pour toi ... 
Merci d'avoir fait de moi une maman. Ta maman, tout simplement ...

Joyeux anniversaire ma Choupette d'amour ! 
Je t'aime