Les grandes vacances c’est génial, il faut bien l’avouer. Pour les enfants, c’est une pause bien méritée après une année riche en apprentissages, pour les parents c’est généralement le moment où l’on décide de se poser, de profiter et de passer de chouettes moments en famille.

Oui, à part que ces moments privilégiés en famille ont leurs limites. 20 jours de congés annuels de base chez nous versus 62 jours à combler rien qu’en juillet et août. Alors même si j’ai quand même un peu plus de 20 jours de congés par an, il ne faut pas être grand mathématicien pour comprendre que même en dissociant nos congés avec mon homme, ce que je refuse de faire ! on ne parviendrait pas à couvrir l’ensemble des congés scolaire de l’année.

choupette_vacances

Oui mais du coup, on fait quoi de nos enfants ?

A moins d’être prof, il n’y a pas 36 possibilités. Nous avons la chance de pouvoir compter sur l’aide des grands-parents de Choupette qui l’accueille à tour de rôle, deux semaines chacun. Ensuite, on comble les autres semaines restantes par des stages et évidemment nos propres vacances.

On a de la chance, par chez nous, il y a beaucoup d’offres de stages. Cela va du stage de sport ou multisports, à la danse, au cirque, à l’éveil créatif, à l’équitation, à la ferme ou carrément quand ils deviennent plus grand à de la programmation sur ordinateur. Le choix est large, très varié et la qualité quasi toujours au rendez-vous. Cette année Choupette a choisi un stage multisports et un stage de GRS – danse.

Tu te doutes, tout ça à un coût. Il faut compter environ 100€ par semaine de stage. Alors nous avec une Choupette ça peut encore être gérable mais j’imagine que ça devient coton pour les familles nombreuses …

Tout ça pour en arriver - enfin vas-tu me dire - à l’objet de mon article : le départ de Choupette pour une semaine de vacances chez ses grands-parents. Et petite veinarde, elle s’en va dans ma Bretagne adorée^^.

Une semaine où elle va se faire chouchouter et honteusement gâter par sa mamie, une semaine où ils vont tous profiter l'un de l'autre parce qu'habitant en France, Choupette voit, malgré tout, moins souvent ses grands parents paternels.

Une semaine que l’on trouve toujours trop longue sans elle mais que l’on savoure malgré tout en profitant de chaque seconde. Avec mon homme, on se retrouve et souvent on s’improvise une sortie cinoche ou un resto après le boulot. Bref tu l'auras compris, on ne culpabilise pas de s'amuser sans elle parce que malgré tout, il faut l'avouer, ces moments-là notre couple en a bien besoin aussi.   

Et puis, je crois que cette année, nous allons aussi faire un maxi tri dans ses affaires. Comme elle grandit beaucoup, ses goûts changent et on va reléguer, donner, recycler ce qu'elle n'aime plus. C'est bien nécessaire !

Et toi ? Comment organises-tu ton planning de l’été ?